Zouglou : Yodé et Siro, seront-ils mis aux arrêts ?

0 206

Yodé et Siro, seront-ils mis aux arrêts, en répondant ce mercredi 2 décembre à la convocation de la gendarmerie ? Difficile d’y répondre. Pour l’heure, les autorités en charge de l’enquête judiciaire ne semblent pas lâcher prise si tôt.

En effet, c’est dans la soirée du mardi 1er décembre que les deux artistes Zouglou avaient déclaré sur leur page officielle Facebook être visés par une enquête judiciaire de la gendarmerie. « Nous avons reçu ce soir une convocation du Commandement Supérieur de la Gendarmerie Nationale section de recherches pour motif : Enquête Judiciaire », avaient-ils publié, sans plus de précision. 

Depuis, les conjectures n’ont pas cessé de croître. Et pour beaucoup, la convocation de la gendarmerie aurait un lien direct avec le récent spectacle de Yodé et Siro tenu dimanche dernier à Yopougon, au cours duquel les deux chanteurs Zouglou avaient tenu des propos fracassants contre les autorités ivoiriennes. « On joue en bas. Je veux entendre tout le monde lui dire ça : président, on dit quoi ? Troisième mandat, le président ne respecte pas la loi, le procureur lui-même n’est plus procureur. Il est procureur d’un seul camp. C’est quel pays ça là ? », a chanté Siro, sous forme d’improvisation. « Allez dire au procureur Adou Richard, allez lui dire, qu’un mort, c’est un mort. On ne passe pas son temps à chercher les petits baoulés dans les villages pendant que des gens sont ici avec des machettes et ils sont bien identifiés. Envoie encore. Président, on dit quoi ? », avait lancé Siro.

Et Yodé d’ajouté. « Siro où tu es rentré, faut pas faire, ils vont tirer sur nous. On ne se réconcilie pas en mettant les gens en prison. Le pays a besoin de tous ces enfants pour la vraie réconciliation, donc ils doivent rentrer ». « Nous tous ont a vu ici quand il partait, il avait une seule chaussure, un seul pantalon, une seule chemise. On l’a mis dans avion, on l’a envoyé chez les blancs. Il a duré là-bas, 09 ans d’emprisonnement. Ils ont envoyé des témoins, assez de témoins. On dit qu’il y a trois mille morts. Ils ont cherché, ils ont fouillé, vers la fin, ils ont dit que ce n’est pas lui… Mais s’il est parti avec un seul pantalon, une seule chemise, une seule chaussure, il n’avait pas de passeport, pourquoi on lui demande passeport ? Mettez-le dans le même avion et venez avec lui…Koudou Laurent Gbagbo, il doit rentrer. Le woody de Mama doit rentrer. Pourquoi tant de souffrances avec 2 % de chômeur et bientôt une croissance à 2 chiffres ? Faisons attention à un peuple qui ne parle plus. Parce que quand ça va chauffer, il n’y a plus de clôture pour sauter, maman bulldozer a tout cassé », a-t-il déclaré.

Ces paroles graves qui frisent, à la fois, la menace et la révolte n’ont visiblement pas été du goût des autorités Abidjanaises, qui ont décidé d’agir.

Jean Michel.

A LIRE AUSSI…. https://ivoire24news.net/category/bs-horoscope/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.