Nouveau Gouvernement : Adjoumani, l’ascendance d’un homme de rupture

0 146

Adjoumani vient d’accéder à un plus haut rang protocolaire. En effet, le Premier ministre Patrick Achi a rendu public, ce mardi 6 avril, la liste des membres de son gouvernement. Fait marquant, le leader politique de la région du Gontougo a été hissé au rang de ministres d’Etat. En réalité, les rumeurs lui prédisaient un sort moins glorieux. Mais pour des observateurs avertis, Kobenan Kouassi Adjoumani avait devant lui un avenir plutôt prometteur. Un savant l’a dit, en politique, il ne s’agit pas de suivre ou de poursuivre. Il s’agit de savoir lire les signes du temps et opter pour un choix.

 Le militant…
Adjoumani est connu pour être un grand militant de l’Houphouetisme. Les Ivoiriens l’ont tous connu au service de cette idéologie. De l’École Normale Supérieure (ENS) d’Abidjan où il s’est préparé pour jouer les premiers rôles au niveau du bureau national du Mouvement des Élèves et Étudiants de Côte d’Ivoire (MEECI), en se faisant élire président de Cité, à son engagement aux côtés du président Félix Houphouët-Boigny, au soir de sa vie, en 1990. L’homme est toujours resté constant. Ce qui lui a valu le poste de député de Tanda en 1995. Nul n’ignore sa proximité légendaire avec le président Henri Konan Bédié.

L’homme du devoir …
En 2011, au plus fort de la crise Ivoirienne, il était au Golf Hôtel aux côtés des présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, en dépit de tous les risques. Selon l’homme, c’est le devoir de servir son pays à tous les prix. Convaincu, que l’avenir et la prospérité du pays étaient de ce côté-là. Et ses prises de position ont convaincu plus d’un à continuer la lutte. À cette période difficile et incertaine, Adjoumani a été un catalyseur, un ‘’rassureur’’ à la grande satisfaction des militants du RHDP.

Lors de la mise en place du RHDP unifié, coalition des partis et mouvements proches du président Houphouët-Boigny, l’Eléphant du zanzan a fait le choix du devoir en s’engageant dans la rupture d’avec les préjugés, qui ont causé tant de tort à la Côte d’Ivoire. Comme le disait, feu Laurent Dona Fologo, ancien secrétaire général du PDCI-RDA, « l’Houphouetisme, c’est l’humanisme ». Adjoumani crée donc le mouvement, Sur les traces de Houphouët-Boigny. Dès lors, il engage le mouvement aux côtés du président, Alassane Ouattara afin de poursuivre la lutte du père fondateur de la Côte d’Ivoire. La posture d’Adjoumani a permis aux caciques hésitants issus du PDCI-RDA à lui emboîter le pas. Selon Adjoumani, la rupture est une condition indispensable pour toute nation désireuse d’aller de l’avant

L’homme loyal …
Très vite, certains ont mis en cause sa loyauté. Mais la loyauté envers la nation est au-dessus de celle envers les hommes, quel que soit leur rang social. Adjoumani a rompu d’avec le président Henri Konan Bédié pour se mettre au service de la Côte d’Ivoire.

L’homme du peuple…
Aujourd’hui, le Zanzan se glorifie de cet engagement de son fils et de la reconnaissance faite par le président, Alassane Ouattara en le portant au rang de ministres d’Etat de la République de Côte d’Ivoire. C’est toute la région qui est glorifiée, car le ministre Adjoumani fait corps et âme avec ses parents. Sur le terrain, il incarne à merveille l’Houphoutisme, fait de don de soi, de solidarité et de générosité. Et l’Éléphant du Zanzan a toujours œuvré pour mettre en pratique cette recommandation du président, Alassane Ouattara. Qu’on l’aime ou pas, il marche fièrement sur le gazon politique de la région du Gontougo.

John Mour.

Lire aussi : BONDOUKOU : La Communauté De Donzosso Célèbre Son Nouveau Chef

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.