MAMA : les gardiens de la tradition purifient Laurent Gbagbo de ses malheurs mardi.

0 75

Laurent Gbagbo sera purifié des souillures et des malheurs qui l’entenaillent, ce mardi 29 juin, deux jours après son arrivée à Mama, son village natal. Au cours de ce rituel ancestral, Obou Goli, chef de terre du village, va appeler les mannes des ancêtres à la protection de l’illustre fils, conformément à la tradition.

« Demain (mardi) quand je vais le purifier, je vais lui demander d’être au service de la réconciliation, que ses premiers mots à la nation aillent dans le sens la réconciliation », a affirmé le « chef des terres », affirmant être mandaté par ses pairs pour cette cénérmonie.

« En pays bété, lorsqu’un membre de la famille sort d’une situation difficile, on lui fait une purification. Celle-ci consiste à le laver au seuil de sa porte très tôt le matin, avant le lever du soleil, avec une mixture à base de rameaux et de feuilles traditionnelles Kpobrai et Titai », explique le chef septuagénaire.

C’est dimanche que Laurent Gbagbo a foulé le sol de son village natal. Il était 18 heures 15 minutes. Avec beaucoup d’émotions, il a tenu à saluer ses parents, les militants de son parti, le Front populaire ivoirien (FPI), ainsi que ses sympathisants, pour leur mobilisation massive.

Évoquant sa longue absence du pays, il a rassuré les siens. « J’ai passé 10 ans de la vie là-bas. Donc il y a longtemps que vous ne m’avez pas vu. Pour moi aussi, 10 ans, c’est beaucoup », a regretté le Woody de Mama. Visiblement épuisé par le trajet, l’ancien président avait promis s’entretenir le lendemain avec ses partisans.

Très vite, son service de sécurité a été débordé par la forte mobilisation d’hommes et de femmes, venue l’accueillir. Auparavant, Laurent Gbagbo s’est rendu dans le village de Blouson, son village maternel où il s’est incliné devant la tombe de sa génitrice, décédée pendant son séjour carcéral à la Haye.

C’est après Blouson que la délégation s’est retrouvée à Mama où l’attendait une forte population depuis de longues heures. En effet, les « GOR » ont rallié le village par centaines de groupes. Chacun voulant exprimer sa joie de retrouver son mentor. A lire aussi : OUANGOLODOUGOU : Des Représentants De L’UEMOA Visitent Des Postes De Contrôle Juxtaposés (PCJ), En Construction

Ziadre Dolin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.