Les éleveurs du nord s’accommodent à de nouveaux produits alimentaires

0 91

Les éleveurs du nord de la Côte d’Ivoire ont pris part, le 8 juillet dernier à Bondoukou, à une rencontre de lancement des activités de la société Mix-Science et de ses partenaires (RED et SN.PROVECI) dans les régions du Gontougo et du Bounkani. En effet, spécialiste dans la fabrication des prémices et autres produits alimentaires pour animaux, Mix-Science, s’est fixé pour mission de rappeler les règles d’élevage aux éleveurs et de les accompagner à prospérer dans leurs domaines respectifs.

Selon le docteur-vétérinaire, Abou Koné, responsable technique de Mix-Science pour l’Afrique de l’Ouest, il s’agit de former les éleveurs du nord du pays à la gestion des aliments et à de meilleures pratiques en vue d’atteindre de bonnes performances. « Avec la flambé des céréales, la gestion des aliments se pose avec acuité. On perd beaucoup d’argent quand on n’a pas une bonne gestion des aliments » a précisé Dr Abou Koné.

Pour parvenir à de meilleurs résultats, Mix-Science et ses partenaires, se veulent désormais des partenaires fidèles pour les éleveurs du nord du pays. « Nous accompagnons les éleveurs, qui sont nos partenaires. En Côte d’Ivoire, le besoin d’accompagnement technique est très fort. Pour nous, il ne s’agit pas seulement de vendre des produits aux éleveurs et de les laisser se débrouiller. Dernière nos ventes, nous apportons du service, qui consiste en l’accompagnement technique des différents acteurs. Nous leur apportons notre expertise en nutrition animale, en techniques de fabrication des aliments, d’élevage, de formulation des aliments, ainsi que l’accompagnement vétérinaire. C’est un ensemble de services que nous mettons à la disposition de nos clients » a ajouté le docteur-vétérinaire.

Pour sa part, Thomas Emmanuel, responsable commercial de Mix-Science, a insisté sur les opportunités multiples pour les éleveurs de la Côte d’Ivoire. « La société Mix-science s’inscrit dans un cadre de partenariat et d’entraide avec les éleveurs et les agriculteurs afin de développer la filière et de rendre ses acteurs plus compétitifs. « Il s’agit d’amener les éleveurs du nord à mieux-vivre de leur activité et à une meilleure gestion de la biosécurité dans la filière » a-t-il déclaré. A lire aussi : MARACANA : La League FIMADA Lance Un Tournoi Dans Le District Du Zanzan.

Jean Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.