Hôtellerie : Le ministre Siandou Fofana visite un nouveau palace de 160 chambres au cœur d’Abidjan.

0 30

Le ministre du Tourisme et des Loisirs a procédé, le mardi 22 décembre, à la visite guidée du dernier-né des complexes hôteliers de la perle des lagunes et qui augure d’une industrie touristique résiliente.

Procédant à la remise officielle de la licence d’exploitation du Mövenpick Hôtel & Resorts d’Abidjan-Plateau, au terme d’une visite guidée de l’établissement estampillé de l’enseigne helvétique, le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, ne pouvait qu’afficher une satisfaction de bon aloi. Et proclamer la résilience de l’industrie touristique ivoirienne, et de son attractivité demeurée intacte, en dépit d’une année marquée du sceau négatif de la Covid 19. 

En tout cas, avant son ouverture au public, le 28 décembre, le ministre de tutelle s’est félicité de l’achèvement de cet hôtel qui affiche un financement innovant, impliquant des capitaux ivoiriens, mais aussi du symbole d’un optimisme quant à la reprise des activités touristiques en 2021. 

Par ailleurs, le ministre Siandou Fofana a, particulièrement salué cet investissement qui intègre l’esprit et la lettre de « Sublime Côte d’Ivoire », la stratégie nationale de développement touristique dont les ressorts demeurent solides pour un rebond progressif. Mettant en ligne de mire, bien évidemment le tourisme domestique et régional, mais qui ne saurait ignorer l’attractivité inébranlable d’Abidjan et alentours en tant que leader continental du tourisme d’affaires.

Cet hôtel qui devrait se situer à 4 étoiles et plus, avec un investissement avoisinant les 40 milliards de francs CFA, répond aux normes de qualité de service et de commodités d’espaces qui ont forgé la réputation mondiale de la marque suisse. La première pierre a été posée en octobre 2017.

Source : FratMat.

A LIRE AUSSI… https://ivoire24news.net/boundiali-conseil-municipal-mariatou-kone-annonce-des-grands-projets-pour-lannee-2021/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.