Gagnoa/Les faiblesses des sociétés coopératives agricoles mises à nu.

0 23

Les faiblesses des sociétés coopératives agricoles ont été passées, lundi, au peigne fin. C’était à l’occasion d’un atelier de restitution et de validation des résultats de l’étude diagnostique de la filière café-cacao, se fondant sur un échantillonnage de 240 coopératives. 

« A Gagnoa, il y a plus de sociétés coopératives simplifiées que de sociétés coopératives avec conseils d’administrations. Beaucoup de sociétés coopératives sont faibles parce qu’elles ne sont pas en mesure de réaliser leurs missions », a déclaré Mé Kouakou, coordonnateur des organisations professionnelles agricoles au Conseil café cacao.

Selon lui, une société coopérative a pour mission de réaliser trois services ; aider les producteurs à collecter et à commercialiser les produits. Permettre aux producteurs de disposer des intrants et faire des prestations sociales. Ainsi, sur 240 coopératives de la délégation régionale du Goh, couvrant les départements de Gagnoa, Oumé et Sinfra, seulement 10 remplissent les trois critères. Celles-ci produisent plus de 50 % du volume de cacao de cette délégation. C’est donc à juste titre que l’étude a recommandé une fédération des coopératives en baisse de régime pour une meilleure compétitivité. 

« Notre objectif en organisant cet atelier est de permettre aux sociétés coopératives de comprendre leurs faiblesses et de changer de comportement. L’une des solutions reste la fusion des coopératives », a souhaité le coordonnateur. En outre, il a exhorté vivement les coopératives à s’approprier les résultats de l’étude afin de permettre aux structures de figurer parmi les plus performantes.

Ziadre Dolin

A lire aussi… https://ivoire24news.net/gagnoa-apres-la-marche-de-lopposition-le-general-de-brigade-alexandre-apalo-tente-de-calmer-le-jeu/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.