Comment se prépare le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire ?

0 55

Les préparatifs du retour de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire semblent se dérouler pour le mieux. Face à ses ministres, le président Alassane Ouattara s’est engagé, le mercredi 7 avril dernier, à faciliter le retour au pays de son prédécesseur, après l’acquittement de celui-ci, le mercredi 31 mars, par la Cour pénale internationale.

« Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent. Les frais de voyage de M. Laurent Gbagbo, ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire », a annoncé le président ivoirien, à l’occasion du premier Conseil des ministres du gouvernement de Patrick Achi.

Cependant, concernant la condamnation par contumace de l’ancien chef d’état, Laurent Gbagbo et de son ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé, Alassane Ouattara semble jouer la carte de la discrétion. Mais, tout porte à croire que dans un souci de réconciliation nationale, le président de la République, Alassane Ouattara procédera, dans les semaines à venir, à une grâce présidentielle en faveur des deux anciens pensionnaires de la CPI. Malgré la suspicion des pro-gbagbo, les choses semblent aller pour le mieux. Et les préparatifs du retour de Laurent Gbagbo entrepris par Assoa Adou en témoignent.

C’est donc à juste raison que Charles Blé Goudé, a décidé d’embarquer dans la dynamique de la réconciliation nationale amorcée depuis plusieurs années déjà par les autorités ivoiriennes. Dans une interview accordée à France 24, le président du COJEP a publiquement demandé pardon à l’ensemble des Ivoiriens. « J’ai fait deux ans et demi en exil au Ghana, j’ai fait 14 mois à la DST et j’ai fait sept à la CPI. Je pense que j’ai assez payé. Et je souhaite qu’on puisse tourner cette page-là. Je demande au chef de l’Etat et aux autorités ivoiriennes de faire un geste en notre faveur afin que nous puissions rentrer auprès des nôtres pour prendre toute notre place dans la reconstruction du pays » a imploré Charles Blé Goudé.

Mieux, il a demandé pardon à l’ensemble des Ivoiriens. « Mes frères ivoiriens, certains avec qui je me suis brouillé, à tous ceux qui se sont sentis blessés, offensés ou outrés par quelques paroles sorties de ma bouche, par un acte avéré ou faux, ou même supposé, ici devant le monde entier, je voudrais humblement leur demander pardon. Le temps est arrivé pour se donner la main », a déclaré Charles Blé Goudé.
Pour sa part, Assoa Adou, proche collaborateur de Laurent Gbagbo multiplie les rencontres avec le pouvoir d’Abidjan dans le cadre des préparatifs du retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

Lire aussi : BONDOUKOU : Les Trafiquants De Noix De Cajou Causent La Mort D’un Jeune Homme

Jacques Anderson.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.