BONDOUKOU : les trafiquants de noix de cajou causent la mort d’un jeune homme.

0 235

Les trafiquants de noix de cajou ont ôté la vie à un jeune homme, le mercredi 7 avril dernier à Bouko, localité située près de Sampa, au Ghana. La victime est originaire du village de Timogossié (Bondoukou). En effet ; épuisé par la longue traversée frauduleuse, des noix de cajou, de Bondoukou au Ghana, un jeune apprenti a décidé de s’offrir un sommeil sous son camion, garé à Bouko pour une escale.

Malheureusement, le jeune trafiquant de noix de cajou ne sortira plus jamais de son sommeil. Car voulant déplacer son camion, le chauffeur démarre en trompe l’engin roulant, chargé de plus de 20 tonnes de noix de cajou et grimpe sur son apprenti, plongé dans les bras de Morphée.

C’est la mort tout de suite pour le jeune apprenti et la désolation pour les trafiquants de noix de cajou visiblement déterminés, malgré tout, à poursuivre, jour et nuit, leurs activités aux yeux et à la barbe des autorités de Bondoukou.

Très vite, les trafiquants ont fait disparaître la dépouille du jeune homme et le chauffeur de l’accident a aussitôt pris le large. De leur côté, les autorités Ghanéennes ont procédé à la saisie du camion pour procédure d’enquête. Ensuite, elles ont exigé la restitution du corps et la présence du chauffeur avant de rendre le véhicule. Aux dernières nouvelles, le mort a été acheminé à l’IVOSEP de Bondoukou.

Notons que plusieurs mois après le lancement de la campagne de noix de cajou en Côte d’Ivoire, les chiffres enregistrés par la délégation régionale du Conseil du Coton et de l’Anacarde interpellent. Malgré la présence d’une pléiade de forces de sécurité et de défense, le trafic illégal du produit vers le Ghana s’opère presque tous les jours à ciel ouvert. Aujourd’hui très puissants, les trafiquants semblent même défier l’Etat. Lire : campagne De Noix De Cajou : les Trafiquants Font Le Malheur Des Producteurs.

Jean Michel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.