Bondoukou : les femmes ont été célébrées.

0 108

C’est avec faste que la journée internationale de la femme a été célébré, dimanche 8 mars dernier, à Bondoukou. Des braves femmes sont venues massivement des quatre coins de la ville pour défiler, danser, chanter et proclamer leurs droits, en présence de Sory Sangaré, préfet de région et de Kossonou Kouassi Ignace, président du Conseil régional du Gontougo. 

Amadou Koffi Martin, directeur régional de la promotion de la famille, de la femme et de l’enfant a tenu à situer le cadre de cette fête de réjouissance. « La commémoration de la journée internationale de la femme permet de mettre en relief la lutte pour les droits des femmes et réduire les inégalités entre les hommes et les femmes. En Côte d’Ivoire, c’est l’occasion d’envisager le rôle de la femme dans un pays qui se prépare à organiser l’élection présidentielle en ayant en souvenir les crises antérieures qui ont fragilisé le tissu social. D’où la pertinence du thème national : ‘’La promotion de la femme, un atout pour une paix durable en Côte d’Ivoire’’ » a déclaré le directeur régional de la promotion de la famille, de la femme et de l’enfant.


Selon Kossonou Kouassi Ignace, président du Conseil régional du Gontougo, représentant, par ailleurs, Kobeanan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, les initiatives de recherche et de consolidation de la paix ne doivent pas être l’affaire exclusive des hommes. « Il est nécessaire d’impliquer les femmes dans tout le processus de négociation et de reconstruction de la paix » a-t-il plaidé.


En dépit de tous les efforts déployés par le gouvernement afin de garantir les droits des femmes, des défis restent encore à relever. « Il s’agit notamment de la question des femmes analphabètes, le maintien des jeunes filles à l’école et les violences basées sur le genre qui constituent une entrave à l’épanouissement de la femme. Ces violences ne permettent pas à la femme de jouer son rôle amplement dans la promotion de la paix et la cohésion sociale » a regretté Amadou Koffi Martin.
À leur tour, Mmes Ouattara Moudjiratou et Kouassi Jacqueline Maî ont insisté, à tour de rôle, sur la contribution remarquable des femmes dans la société.

Jacques Anderson.

Journée internationale de la femme à Bondoukou Ivoire 24
Journée internationale de la femme à Bondoukou Ivoire 24
Journée internationale de la femme à Bondoukou Ivoire 24
Journée internationale de la femme à Bondoukou Ivoire 24
Journée internationale de la femme à Bondoukou Ivoire 24
Journée internationale de la femme à Bondoukou Ivoire 24

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.