Bondoukou/Législatives 2021 : Le ministre Adjoumani soutient-il Koné Hiliassou contre les candidats Rhdp ?

0 544

Le maire de la commune de Bondoukou, Koné Hiliassou est en courses pour l’élection des députés. En plus de la mairie, il a décidé de s’offrir désormais une place au parlement. Pour l’y accompagner, son 5e maire adjoint, Ayé Adou Alain Raphaël et lui, formeront un tandem de candidats indépendants à l’assaut des deux postes à pourvoir dans la circonscription électorale de Bondoukou commune et sous-préfectures. Pour contenter son premier maire adjoint, Bourahima Ouattara (Bazar), la promesse d’un poste de sénateur lui semble avoir été faite, selon des indiscrétions. 

Koné Hiliassou, a-t-il vraiment les moyens de réaliser cette promesse pour Bourahima Bazar ? Wait and See.. Toutefois, depuis plusieurs jours déjà, le maire et son colistier Ayé Alain en ont fait la confidence à leurs proches collaborateurs. Dans la cité des mille mosquées, la nouvelle est sur toutes les lèvres et continue d’alimenter les causeries.

En réalité, la candidature du maire Koné Hiliassou est loin de surprendre. Depuis plus d’un an, ses actions en dehors du périmètre communal se sont multipliées. À Appimandoum, les habitants lui attribuent la réhabilitation du centre de santé, de la sous-préfecture et de la résidence du sous-préfet de la localité. Récemment, il a fait don de sa propre poche, dit-il, d’un bâtiment de consultation au Chr. C’est donc fort de toutes ses actions sur le terrain qu’il a décidé de se jeter dans la bataille des législatives. Pour se faire réélire, il compte sur sa relative popularité acquise durant ses deux mandats à la tête de la municipalité de Bondoukou. 

Mais sur le terrain, le pari ne semble pas gagner d’avance pour le maire de la commune de Bondoukou, candidat indépendant aux législatives de mars prochain. En effet, la ville où se concentre le plus grand électorat est potentiellement acquise au parti d’Alassane Ouattara. 

Mais comment, candidat indépendant, avait-il été élu en 2013 ?

En 2013, de nombreux facteurs avaient contribué à la victoire de Koné Hiliassou (candidat indépendant) aux élections municipales. Premièrement, l’homme jouissait d’une popularité relative pour avoir bâti un pavillon d’hospitalisation au Chr de Bondoukou et pour avoir offert de nombreux cadeaux aux enfants de la ville pendant les fêtes de Noel précédant son élection à la tête du Conseil municipal de Bondoukou. 

Deuxièmement, le maire sortant, Kouakou Dapa avait été frappé par l’usure de ses 18 années passées à la tête de la mairie de Bondoukou. Et, de l’autre côté, le choix du candidat du RDR avaient sérieusement divisé les républicains. En effet, Alliadji Diabagaté, candidat du RDR, était presque méconnu des populations et n’avait aucune action à son actif sur le terrain. D’où le boycott des nombreux militants du RDR à l’égard de leur candidat officiel.

Troisièmement, les partisans de l’ancien député Touré Souleymane, débarqué, à la même période, de la tête de la délégation départemental du RDR, avaient pris position pour Koné Hiliassou (candidat indépendant aux municipales) afin de protester bruyamment contre la mesure de la direction du parti d’Alassane Ouattara. Ainsi, à Malagasso, l’un des quartiers les plus populeux de la cité des mille mosquées d’où est originaire Touré Souleymane, les voix des électeurs ont été, en grande partie, octroyées à Koné Hiliassou.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Diriger, c’est aussi faire des mécontents. Et le maire de la commune de Bondoukou en a fait beaucoup. Au cours de son présent mandat, il est accusé à tort ou à raison de militer en faveur des mouvements proches de Guillaume Soro dont il fut le conseiller spécial chargé de la tradition et des cultes. D’ailleurs, à diverses occasions, Koné Hiliassou ne manque pas de vanter sa collaboration avec l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire aujourd’hui en exil. Alors, l’on s’interroge. Jusqu’où ira la reconnaissance de Koné Hiliassou à l’égard de Guillaume Soro ? Serait-il en train de créer une blèche béante pour son ancien patron ? Une chose est sure, pour beaucoup, sa démarche sur le terrain est souvent parsemée de nuance, de confusion, et même d’un double langage.

D’autres encore lui reprochent son éloignement des affaires du Rhdp. Pires, ils l’accusent de travailler contre le parti d’Alassane Ouattara à Bondoukou. Au point où des cadres du Rhdp avaient mijoté, il y a des mois, de le débarquer de son fauteuil de maire de la commune Bondoukou. Fort heureusement, l’implication du ministre, Kobenan Kouassi Adjoumani, par ailleurs, porte-parole principal du Rhdp avait permis de ramener l’ordre à la maison. En guise de bonne foi, le maire de la commune de Bondoukou avait clamé, rappelons-le, haut et fort son militantisme.

C’était à un long réquisitoire auquel s’était livré, le mardi 23 juin 2020, le maire de la commune de Bondoukou pour justifier son militantisme au RHDP. C’était au cours d’une rencontre qu’il a, lui-même, initié avec les responsables du parti d’Alassane Ouattara dans la cité des mille mosquées, en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani.

Pour preuve, Koné Hiliassou avait offert 2500 timbres d’enrôlement au RHDP. « Ma position n’a pas changé. Je suis au RHDP. Nous avons choisi de travailler discrètement et efficacement. Des gens racontent beaucoup de choses. Hiliassou est le financier du GPS et du RACI. Ses actions sont financées par celui-ci ou celui-là. Alors qu’il n’en est rien. J’ai ma conception personnelle et ma foi qui accompagne mon militantisme. (…). Je suis là pour rassurer tout le monde. Hiliassou n’est pas parti. Trop de choses se racontent… » , avait-il lâché, ce jour-là. 

Autre handicap, Koné Hiliassou semble avoir perdu le soutien de sa marraine, la ministre Kandia Camara et du ministre Koné Kafana qui, durant longtemps, lui avaient épargné les amoindris des caciques du Rhdp à Bondoukou. Mieux, ils avaient pesé de tout leur poids pour offrir au maire de la commune de Bondoukou une audience avec l’ancien Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. Cette rencontre a, manifestement, facilité sa reconduction pour un second mandat à la tête de la mairie : ayant reçu, au sortir de cette audience, son ticket de candidat officiel du Rhdp pour les municipales de 2018 à Bondoukou.

Mais, aujourd’hui, ses rapports avec Kandia Camara et Koné Kafana se sont considérablement altérés. Pour compenser cette atrophie, Koné Hiliassou s’est considérablement rapproché du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani. Car, hier, celui-ci l’avait aidé à sauver son fauteuil. Pourquoi ne l’aiderait-il pas une fois de plus pour en acquérir un autre ? C’est donc à juste raison que le maire de la commune de Bondoukou a choisi de courtiser l’éléphant du zanzan, en se rendant, il y a quelques jours, à Amanvi pour célébrer, tard dans la nuit, la nouvelle année 2021. Malgré le froid glacial de l’harmattan, Koné Hiliassou ne manquait pas de sortir son plus beau sourire pour ravir l’Éléphant du Zanzan.

Le rapprochement de Koné Hiliassou et d’Adjoumani est vu d’un très mauvais œil par de nombreux cadres Rhdp de Bondoukou. Ils suspectent le porte-parole principal du Rhdp de susciter une candidature contre les députés sortants, Mamah Diagabaté et Maizan Koffi Noel. « Comment comprendre qu’Adjoumani, si connu pour son intransigeance à l’égard de l’opposition puisse entretenir des rapports si étroits avec un candidat indépendant qui a choisi d’aller à l’encontre des intérêts du Rhdp à Bondoukou, en se portant candidat indépendant. De plus, est soupçonné de rouler en sourdine pour Soro Guillaume », s’interroge une militante visiblement révoltée.

Certes, les élections législatives s’annoncent très rudes à Bondoukou. Avec l’entrée en jeu des candidats indépendants Koné Hiliassou et Ayé Adou Alain Raphaël, d’une part, et les candidats Fpi, d’autre part. Cependant, les candidats Rhdp sortants jouissent toujours d’une popularité ‘’plutôt correcte’’ sur le terrain. Et les terrasser ne sera pas une partie de plaisir. « La présence et la proximité des députés Mamah Diabagaté et Maizan Koffi Noel vis-à-vis des populations a permis d’entretenir les militants de base. C’est un acquis important pour le Rhdp » a précisé un militant de base du parti à la case verte. 

Quel est l’enjeu des législatives pour Koné Hiliassou ?

En réalité, le maire de la commune de Bondoukou semble jouer le tout pour le tout. « Si Koné Hiliassou gagne les législatives de mars prochain à Bondoukou, le Rhdp lui fera certainement la cour. Mieux, il aura même la possibilité d’être reconduit pour un 3è mandat aux municipales à venir. Mais, s’il échoue, il perdra tout. Même son poste de maire de Bondoukou ne sera plus, pour lui, qu’un vieux souvenir. Nous le dépouillerons jusqu’à la moelle » a déclaré un militant du Rdhp. 

Alfred Zeus.

A LIRE AUSSI… https://ivoire24news.net/gagnoa-dembele-yacouba-rhdp-se-porte-candidat-pour-les-legislatives/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.