Bondoukou : Des trafiquants attaquent le camp de douane de Soko.

0 750

Le camp de douane de Soko a été attaqué, le dimanche 24 janvier dernier, par des individus se réclamant des transporteurs. En effet, les assaillants ont entièrement pillé le camp de douane de presque tout son contenu. Les pertes sont énormes : 5 caisses de motos Apsonic 150, 5 balles de friperie de 85 kilogrammes chacun, 20 sacs de sucre de 50 kilogrammes, 2 motos neuves de marque Apsonic, 2 motos usagers pour dames, 6 cartons de pièces détaillés de moto et 1 véhicule de transport de type Dina ont été emportés par les quidams. 

Selon des témoins, ils protestaient contre l’érection de plusieurs barrages sur l’axe reliant la ville de Bondoukou à la frontière ghanéenne, principalement celui situé près du camp de Douane. Quelques jours, plus tôt, des transporteurs en colère avaient rencontré le commandant de la gendarmerie afin de lever les barrages érigés pour sécuriser le camp de douane et contrer la fuite de l’anacarde vers le Ghana. Toutefois, le patron de la maréchaussée a tenu à lever le barrage situé près du camp de douane de soko afin de dissiper toute confusion.

Contre toute attente, une centaine de jeunes gens ont fait irruption, dans la matinée du dimanche dernier, au poste d’observation de l’aéroport détruisant le barrage et tentant de saccager le poste de police. L’intervention des éléments de la police a permis d’éviter le pire et de les disperser. Mais, de retour à Soko, les manifestants ont décidé d’attaquer le poste de douane de Soko. 

Alertée, la police s’est immédiatement rendue sur place. Mais, après le passage des trafiquants protestataires, le camp de douane de Soko affichait un triste tableau. La terreur se lisait sur les visages des douaniers qui se remettaient péniblement de la violence de leurs agresseurs. 

Selon le commissaire de police, Kouassi Maxime Konan, une enquête est en cours en vue d’identifier les agitateurs. Pour sa part, le préfet de la région du Gontougo, Sory Sangaré a demandé aux manifestants de restituer les objets emportés. C’était ce lundi 25 janvier à la préfecture de Bondoukou, en présence des présidents des jeunes et de la mutuelle de Soko.

Alfred Zeus.

A LIRE AUSSI… https://ivoire24news.net/bondoukou-le-budget-primitif-2021-du-conseil-regional-adopte/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.