Bélier : Votre Horoscope du mois de décembre est disponible.

0 38

L’horoscope du mois de décembre des natifs du signe Bélier (nés entre le 21 mars et le 19 avril). Retrouvez votre horoscope du mois de décembre 2020 pour le signe du Bélier. Notre astrologue vous dit ce que les astres vous réservent ce mois-ci. Amour, famille et travail : les planètes n’auront plus aucun secret pour vous. 

Amour

1er décan : entre le 16 et le 25 décembre, vous pourrez faire le premier pas car Cupidon risque de vous donner le dernier mot. On ne sait pas ce que vous voudrez amorcer (une relation, un pardon, des retrouvailles…) mais foncez ! Vénus en Sagittaire vous poussera à être plus démonstrative, à dire plus souvent « je t’aime »… C’est tellement bon de vivre pleinement ses sentiments. Les derniers jours de l’année risquent en revanche d’être un peu « prise de tête » (mais ce ne sera sûrement pas à cause de votre homme). Ce serait quand même sympa qu’il ne pâtisse pas trop de vos humeurs sombres…

2e décan : tant de chaleur humaine à partager, autant d’élans de générosité, ça réchauffe forcément le cœur (et vous le vaudrez à Vénus dans le signe ultra chaleureux du Sagittaire). En bref et après le 23 décembre, on parie que vous aurez des étoiles dans les yeux et/ou des papillons dans le ventre plus souvent qu’à votre tour…

3e décan : entre le 12 et le 22 décembre, il vous trouvera plus communicante, plus chaleureuse, toujours partante. On efface les dysfonctionnements du mois dernier et on passe à autre chose : vent frais sur vos désirs, besoin de voir la vie en (plus) rose, émulation positive au sein de votre duo. Un petit grain de folie, un zeste d’inédit, des envies de changer de look ou de tête ? Ne réfléchissez surtout pas trop : allez-y !

Travail

1er décan : d’ici le 9 décembre, Mercure en Sagittaire devrait multiplier votre besoin de connaissance et vos centres d’intérêt. Vous serez davantage connectée au monde et ce ciel-là boostera aussi votre goût pour l’évasion (allez voir ailleurs ce qu’il s’y passe, quoi…). Vous pourriez devenir un aimant à rencontres (et de celles qui sortent de l’ordinaire, s’il vous plait). Mais après le 20, le passage des planètes en Capricorne ne sera pas une partie de plaisir (sachez d’ores et déjà qu’elles ne vous accorderont pas le droit à l’erreur). Rester les bras croisés ? Pas possible ! Ce ciel-là pourrait bien vous piquer les fesses parce que laisser traîner les choses vous vaudra quelques mises en garde. Veillez à ce que le prix d’un certain laisser-aller ne soit pas trop dur à payer…

2e décan : d’ici le 13 décembre, joli pic de popularité, période ultra solidaire (parce que la solidarité fait aussi partie de l’esprit de Noël). Il faut être partout à la fois ? Aucun problème quand l’effervescent Soleil en Sagittaire s’acoquine avec cette fusée de Mars en Bélier. L’entrepreneuse qui est en vous ne connaîtra plus ses limites. A vous de saisir la balle au bond, de rebondir, de faire décoller un projet. Audace, optimisme et jovialité : joli mix pour entraîner dans votre sillon qui vous voudrez. Après le 26, impossible de vous montrer laxiste ! Avec Mercure en Capricorne, on redoute les mises en garde du banquier, des impôts, de l’administration, les rappels de facture, etc… Un peu plus d’exigence que diable ! D’accord c’est contraignant, mais imposez-vous quelques règles et surveillez les délais !

3e décan : entre le 12 et le 22 décembre, on aimera vos idées, vous aurez une sacrée répartie, des initiatives efficaces, un tempérament entreprenant. Période sociable et sympa. Vous bougez, vous zappez, vous courez après le temps (mais vous prenez au passage du bon temps…). On dira que ça avance, mais peut-être pas sans turbulences. Votre programme : rebondir sur les difficultés et n’en faire que du bon. C’est ça la force de votre ciel : il y aura peut-être quelques mauvais coucheurs mais vous aurez de bonnes armes pour sortir en vainqueur. Mais après le 22, le désaccord Mars-Pluton sera trop facilement générateur de tensions. Climat parfois pernicieux et/ou rapports tendus.

Argent

1er décan : après le 20 décembre, il faudra compter et recompter vos sous. Et même si vous avez l’air radin, quand c’est la dèche, c’est la dèche…

2e et 3e décans : pas question d’acheter des cadeaux riquiqui ! Ca coûtera ce que ça coûtera mais on a trop besoin d’offrir du bonheur en ce moment…

Source : Marie Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.