21 096 cas de Covid-19 confirmés en Afrique, ce dimanche.

0 55

21 096 cas de Covid-19 confirmés en Afrique et 1 055 décès, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. C’est le triste bilan de la pandémie ce dimanche 19 avril. Le pays le plus touché est l’Afrique du Sud avec 3 034 cas déclarés, suivie de l’Egypte avec 3 032. Ensuite le Maroc (2 685) et l’Algérie (2 534) cas.

Malgré tout, le second tour des législatives est maintenu au Mali.
Après le premier tour des élections législatives, tenu le 20 mars et durant lequel 22 députés ont déjà été élus, les autorités maliennes ont maintenu ce dimanche le second tour. 125 sièges restent ainsi à pourvoir et le président Ibrahim Boubacar Keïta avait pris l’engagement que « toutes les mesures sanitaires et sécuritaires requises seront rigoureusement appliquées » pour ce scrutin.
La Synergie – plateforme d’organisations ayant déployé des observateurs – affirme que des kits sanitaires ont été placés dans « 96,2 % des centres et bureaux de vote » qu’elle a visités à travers le pays, sans en préciser le nombre. Elle indique également que « le personnel électoral portait des masques dans 87,2 % des bureaux visités ». Dans la matinée, pourtant, dans un centre de Badalabougou, un quartier de Bamako, un président de bureau de vote a affirmé à notre correspondante : « Nous aurions dû reporter ces élections ». Masque sur le nez, il s’est dit inquiet de voir se propager le Covid-19, car il n’avait pas reçu des autorités les gels hydroalcooliques attendus pour son bureau. À ce jour, le Mali enregistre officiellement 216 cas et 13 décès, la majorité se trouvant dans la capitale.


À Madagascar, le président annonce un déconfinement progressif dans trois villes
Lors d’une allocution à la télévision nationale, le chef de l’Etat a annoncé un déconfinement progressif à Antananarivo, Tamatave (Est et Fianarantsoa (centre) à partir de ce lundi 20. Un déconfinement progressif qui permet aux habitants de vaquer à leurs occupations et de travailler de 6 h du matin à 13 h. À l’arrêt depuis un mois, les bus et les taxis pourront à nouveau circuler, mais en suivant quelques règles : pas plus de trois clients par taxi et 18 personnes maximum dans les bus. Le port de masque à l’extérieur reste obligatoire. Ceux qui enfreignent cette mesure risque une peine de travaux d’intérêt général, rapporte notre correspondante Leatitia Bezain.


Andry Rajoelina a aussi annoncé la production d’un médicament préventif et curatif du coronavirus mis au point par l’Institut malgache de Recherches appliquées. Un remède à base d’une plante cultivée à Madagascar, l’artemisia. « Cette plante renforce l’immunité, protège de nombreux virus et de la fièvre et surtout des maladies pulmonaires, a expliqué le président. Aujourd’hui, Chers Compatriotes, j’annonce officiellement que les tests que nous avons faits avec ce médicament sont concluants pour lutter contre cette épidémie. Nous avons de bons résultats sur des malades du Covid-19 à Madagascar. Ce médicament peut limiter la progression du virus dans le corps. Covid Organics, c’est le nom de ce médicament qui est déjà en phase de production dans le pays. »


Une mixture qui sera donnée aux élèves des classes de terminale et de 3e qui reprennent les cours après demain et aux élèves de 7e qui retrouveront les bancs de l’école lundi prochain a annoncé le président de la République. Les cours restent suspendus pour les autres niveaux. 

Le président gabonais annonce la création d’un fonds personnel. Au Nigeria, inquiétude autour de la surpopulation dans les camps de déplacés. Pour en savoir plus, se rendre sur http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200419-coronavirus-l-afrique-face-%C3%A0-la-pand%C3%A9mie-le-dimanche-19-avril


Source : RFI 

Bilan du coronavirus en Afrique, ce dimanche.
21 096 cas de Covid-19 confirmés en Afrique, ce dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.